Atelier Ecole du Spectateur

(actualisé le ) par Laurent FOUILLARD

Le bilan de l’atelier, saison 2016-2017 :

- 29 élèves volontaires concernés issus des classes de 1STD2A, TES1 et TES2.
- 3 spectacles au Théâtre de Sartrouville, échelonnés sur l’année, en dehors du temps scolaire.

- L’Institut Benjamenta - théâtre/marionnettes - novembre 2016
- Ceux qui errent ne se trompent pas - théâtre - janvier 2017
- Les Limbes - magie nouvelle - mai 2017

Avant les spectacles
Des séances préparatoires avec entre autres activités : découverte de textes ou autres documents (peinture, musique) introductifs aux spectacles, des lectures collectives, des débats autour des attentes des élèves-spectateurs, des petites mises en scène théâtrales. Ces séances ayant pour but de susciter l’intérêt des élèves, de les "mettre en appétit" avant le spectacle.

Après les spectacles
Des analyses chorales permettant aux élèves d’exprimer leurs émotions, leurs avis au sein de cercles de parole, ainsi que d’analyser, comparer et argumenter leurs points de vue à partir de l’interprétation qu’ils ont vue.

Autour du spectacle
- Visite et explication de ce qu’est le plateau et les métiers qui gravitent autour du spectacle vivant avec une rencontre avec notre partenaire du théâtre de Sartrouville Julie Montpellier
- Rencontre avec l’artiste et metteur en scène du dernier spectacle Les Limbes, Etienne Saglio.
- Financement : Prise en charge par la famille + aide par la Maison Des Lycéens pour les adhérents.
- Atelier organisé par Mmes Couval, Pétiniaud et Desenne.

Perspectives 2017-2018
Participation au dispositif Transvers’arts : 3 représentations dans 3 lieux de théâtre différents. Demande qui sera soumise au CA du 29 juin.

Ce dispositif est le fruit du travail de l’ANRAT (Association Nationale pour la Recherche et l’Action théâtrale) qui organise des parcours artistiques et culturels pour vivre des expériences esthétiques selon les principes de l’école du spectateur.

Comme dans l’atelier 2016-2017, il sera question à la fois de préparer la sortie pour former leur « horizon d’attentes » et susciter leur curiosité et de réaliser par la suite une analyse chorale.