Notre journée au Salon du Livre : A vous de nous lire !

par Vernon Pauline

Voilà le programme !

Vendredi 10 mars, trois classes de Secondes du lycée Le Corbusier ont pris la direction de la Porte de Versailles pour assister au premier jour du Salon du Livre de Paris 2019. Mais notre classe, la 209, avait un programme un peu différent car ce jour mettait fin à notre participation à la 8ème édition du Prix IDF.
Depuis le mois de novembre, nous avions lu cinq œuvres, participé à un forum pour découvrir les cinq auteurs réunis dans le théâtre Montansier à Versailles, rencontré deux d’entre eux – Vincent Almendros et Marc Villemain – à la Médiathèque de Poissy et effectué une dernière sortie à la Librairie de Poissy durant laquelle nous avions bénéficié – grâce à la Maison des écrivains – d’un Chèque-Lire de 18 euros.
Ce matin-là, nous avons donc retrouvé tous les autres lycéens d’Île-de-France (400 au total) qui avaient participé au Prix pour récompenser les auteurs. Après la pause déjeuner, nous avons eu toute l’après-midi pour découvrir les stands du Salon et acheter avec un Chèque-Lire de 12 euros un ou des ouvrages qui nous plaisaient. Trois mots pourraient résumer cette journée : enrichissante, inspirante et…sportive car nous avons beaucoup marché !
*************
Les lycéens, seuls juges de la remise des prix littéraires !

La cérémonie a débuté vers 11h, lorsque toutes les classes concernées sont arrivées et ont été installées. Tous les élèves étaient réunis au-devant de la scène. Avant que la cérémonie ne débute, une petite introduction musicale a été proposée.
Ensuite, une présentatrice a pris le micro pour annoncer les différents départements, les différents lycées et les différentes œuvres littéraires. Pour chaque département, cinq ouvrages avaient été distribués et un seul était sélectionné par les lycéens du département.
La remise se déroulait de la manière suivante : deux élèves des lycées du département concernés montaient sur scène. Le premier annonçait le vainqueur du prix, le second faisait un résumé de l’histoire, l’auteur faisait ensuite un discours de remerciement et pour finir le premier interviewait l’auteur en lui posant deux questions. L’auteur repartait ensuite avec un prix.
Cela s’est répété pour tous les départements de la région parisienne. Pour le nôtre – les Yvelines – c’est Chloé Nivet et Nicolas Bolland-Mausset, un élève de notre classe, qui a remis le Prix à Monica Sabolo, l’auteur du roman Summer.

*************
Kalimat : De la musique de bon matin !

Comme cela a été dit précédemment, avant le début de la cérémonie de remise des prix, une ouverture musicale a été proposée. Mais il faut en dire plus : Sur la scène, Mathieu Marie-Eugénie, alias Kalimat. D’origine martinico-mauricienne, Kalimat est un auteur, compositeur et interprète. Il anime également depuis plus de 10 ans des ateliers d’écriture (rap, slam, chansons ou contes). Pour nous, il a notamment interprété un de ses titres « Enfant des îles », où il parle de ses origines et de ses difficultés scolaires.
Bandes-Dessinées et romans : Rois de la lecture !
Sur les huit départements d’Île-de-France, quatre ont récompensé des B.D. :
-  Les Disparues d’Orsay (Futurapolis) de Stéphane Levallois. Nous avons appris que ce dessinateur était un ancien élève du Lycée Le Corbusier !
-  Tes Yeux ont vu (Cornélius) de Jérôme Dubois.
-  La Vie princière (Gallimard) de Marc Pautrel – adaptation du roman Le Joueur d’échecs de Stefan Zweig.
-  Mon traître (Rue de Sèvres) de Pierre Alary – adaptation du roman Mon traître de Sorj Chalandon.
Et quatre des romans :
-  Une longue impatience (Notabilia) de Gaëlle Josse.
-  Tombée des nues (Buchet Chastel) de Violaine Bérot.
-  Un océan, deux mers, trois continents (Actes Sud) de Wilfried N’Sondé.
-  Summer (JC Lattès) de Monica Sabolo.
Ce dernier est le roman récompensé par les cinq établissements des Yvelines et que nous avions, nous aussi, décidé de démarquer.

*************
Des livres qui font du bruit !

Le matin, l’ambiance était dynamique grâce à Kalimat qui a réussi à capter l’attention de tous. Le public était joueur et chantait avec lui. Durant la remise des Prix, nous avons pu voir également la joie des auteurs qui étaient beaucoup applaudis. L’après-midi, l’ambiance du Salon est devenue de plus en plus animée. Beaucoup de visiteurs, un vrai brouhaha entre tous les stands : Les livres feraient-ils donc aussi parler ?..

Article rédigé par Telma, Hannah, Nicolas, Jason, Pierre, Nathanaël, Théo, Enzo, Coline, Adel, Salma, Martin, Hugo, Charles, Eda et Yassir.
Merci à Madame Boukhelifa pour son accueil au C.D.I. et pour son aide !

Madame Vernon, professeur de Français de la 209.