LIVRES EN FETE A LA MAISON RONDE !

par Vernon Pauline

Livres en fête à la Maison ronde !

Pour la 7ème année consécutive, Radio France organisait le week-end du 24 novembre 2018 sa « Fête du Livre », invitant de nombreux auteurs, chanteurs et dessinateurs pour des émissions ouvertes au public, pour des concerts dans les studios de la station et bien sûr pour des séances de dédicaces.

Mais le vendredi 23 novembre – un peu avant tout le monde – la Maison Ronde a ouvert ses portes à 200 élèves des académies de Créteil, de Paris et de Versailles pour une journée riche en rencontres.

Ainsi, la classe de 1ère STI2D 2 – accompagnée de leurs professeurs Monsieur Venditozzi et Madame Vernon – a d’abord assisté à une Master-Classe avec l’artiste Disiz la peste, rappeur rendu célèbre en 2000 avec sa chanson « J’pète les plombs » et depuis resté sur le devant de la scène avec d’autres albums mais aussi des rôles au cinéma, au théâtre et deux romans. Au rythme des questions de la journaliste Christine Siméone et de celles des élèves, Disiz est revenu sur son parcours ; depuis sa découverte de la lecture à l’âge de 12, 13 ans avec L’Etranger de Camus, un roman qui l’a marqué à tout jamais, suivie de sa découverte de l’écriture, du rap, jusqu’à ses concerts à venir pour son dernier album « Disizilla » – qu’il signe du nom de Disiz, sans la peste !

Ensuite, à partir de 15h, nous étions conviés à l’enregistrement de « La Librairie Francophone », une émission hebdomadaire animée par Emmanuel Kherad et diffusée le samedi, de 15 à 16h. Aux côtés d’Amélie Nothomb, marraine de cette « Fête du livre » made in Radio France, les élèves ont découvert l’artiste calligraphe Lassaâd Metoui, les écrivains Simonetta Gregio et Alexandre Jardin et le chanteur Ahmed Soultan pour un live accoustique. L’occasion également de découvrir les coulisses d’un studio d’enregistrement !

Après cette heure d’enregistrement, une Master Classe d’une heure était proposée avec la romancière Amélie Nothomb. Accompagnée de sa légendaire coupe de champagne, elle a répondu avec l’enthousiasme et le petit grain de folie qui la caractérisent aux nombreuses questions des élèves. La romancière a notamment évoqué son enfance au Japon, ses nombreux voyages et son exigeant processus de création : tous les jours, quatre heures d’écriture de 4 à 8h du matin ! Elle a également partagé ses coups de cœur littéraires qui l’ont guidée et l’accompagnent toujours dans son écriture : Marguerite Yourcenar et Rainer Maria Rilke, dont elle a rappelé le conseil donné à ce jeune poète qui lui envoyait ses écrits :

« Demandez-vous : Est-ce que je peux continuer à vivre sans écrire ? Si la réponse est non, continuez à écrire sans vous préoccuper de ce que pensent les autres ! »

Ce que pensent les autres de ses romans, Amélie Nothomb le sait ! Chaque année, le roman qu’elle fait paraître rencontre un grand succès. Mais les 28 romans publiés à ce jour ne sont que la partie visible de son œuvre : elle nous confie « être enceinte » de son 95e roman, une soixantaine de manuscrits attendant dans le tiroir de son bureau, dans son appartement bruxellois !

A 17h, après cette grande journée parisienne, retour au Lycée Le Corbusier, un refrain de Disiz dans les oreilles et quelques lignes d’Amélie en tête !

Article rédigé par Madame Vernon, professeur de français de la classe.