Longueur d’ondes : Fréquence Le Corbusier !

par Vernon Pauline

Pour la rentrée 2018, le lycée Le Corbusier est devenu résidence d’artistes. En effet, du 8 au 16 janvier, la metteuse en scène Bérangère Cox entourée de son équipe artistique a travaillé à sa pièce Longueur d’ondes dont certaines classes ont pu découvrir la représentation finale les 15 et 16 janvier. Mais qui dit résidence, dit aussi « work in progress » – travail en évolution dans la langue de Molière ! Des élèves ont donc également pu assister aux répétitions, découvrant ainsi les coulisses d’une création artistique.
Le vendredi 12 janvier, la classe de Première STI2D 2 a eu ce privilège. A deux jours de la représentation, la pièce qui relate l’histoire d’une radio libre créée lors d’un mouvement social en Lorraine à la fin des années 70, avait encore quelques ajustements nécessaires, mais aux yeux de Bérangère Cox uniquement ! En effet, du côté des spectateurs, tout semblait abouti lors de cette Générale : s’inspirant du kamishibai – art de rue japonais qui raconte une histoire avec des images coulissantes – le décor dessiné par Pierre Cox évoluait sous les mains habiles de deux comédiens qui jouent plusieurs rôles au rythme des sons orchestrés par un troisième comédien – ou s’agit-il d’un membre de l’équipe technique ? La question se pose car la pièce intègre le public, mêlant sans cesse réalité et fiction pour nous raconter cette histoire bien réelle mais peu connue et qui mérite de l’être. « Radio Lorraine Cœur d’acier » avait donné l’antenne à ceux que l’on n’entendait pas ; presque 40 ans plus tard, Bérangère Cox nous donne l’occasion de capter de nouveau cette fréquence !
Article rédigé par Madame Vernon, professeur de français.